ZOO

Exposition « Les mondes de Jacques Martin »

L’exposition Les mondes de Jacques Martin permet de découvrir de nombreux originaux de l’auteur dans leur contexte de création, éclairant ainsi son œuvre, avec la part belle pour Lefranc, mais sans oublier Alix, Jhen et d’autres œuvres.

Il est toujours passionnant de découvrir comment un auteur de BD construit une œuvre, ses sources d’inspiration, ses travaux de recherche, ses planches originales et autres illustrations. C’est le pari réussi que nous propose avec de très nombreux documents la riche exposition Les mondes de Jacques Martin au musée de la Chartreuse de Molsheim, très jolie petite ville située près de Strasbourg.

Jacques Martin fait partie du cercle restreint des auteurs ayant contribué dans l’après-guerre à la reconnaissance de la BD franco-belge, en publiant dans le journal de Tintin dès 1948 les aventures du jeune Alix. Solidement documentée sur l’Antiquité, la série a été bien reçue par les enseignants : la BD pouvait donc aussi être source d’instruction. L’exposition nous présente une petite sélection de planches et autres dessins d’Alix, de la main de Martin, nous permettant d’apprécier la patte du Maître.

Détail d'une planche de Jhen représentant la cathédrale de Strasbourg

Détail d'une planche de Jhen - La cathérale, dessinée par Jean Pleyers
© François Samson

Une autre série de Martin mise en avant, plus récente, est Jhen, élégamment dessinée par Jean Pleyers. Son travail sur la cathédrale de Strasbourg dans l’album justement nommé La cathédrale est particulièrement impressionnant. L’intérêt de Martin pour l’Histoire et la précision architecturale est une fois de plus démontré.

L’exposition met toutefois surtout l’accent sur une série de Jacques Martin créée en 1952 : Lefranc, un reporter ancré dans son époque, dont la première aventure La grande menace se déroule en Alsace, région de naissance de l’auteur. Cette histoire a marqué toute une génération de lecteurs. Y figure notamment le célèbre château du Haut-Koenigsbourg, en grès rose des Vosges, restauré à grands frais par le Kaiser dans les années 1900. Des planches splendides de 70 ans d’âge sont ainsi montrées au public, avec la traduction des dialogues en flamand collés à même la planche, en vue de la reprogravure pour les lecteurs néerlandophones, comme cela se faisait à l’époque.

Patrick Gaumer commente La grande menace

Patrick Gaumer commente La grande menace
© François Samson

Lefranc est un globe-trotter, et il voyagera sous le pinceau de différents dessinateurs (Bob de Moor, Gilles Chaillet, Christophe Simon, André Taymans, Alain Maury, Christophe Alvès...) mais il reviendra en Alsace pour d’autres aventures dont la dernière, Le scandale Arès. Régric au dessin et Roger Seiter (un Alsacien !) au scénario ont réalisé cet album, dont une partie des originaux, proches graphiquement du travail de Martin, sont également exposés, ainsi que les huit planches de l’histoire complète Le rallye de la route des vins, du même duo.

Le rallye de la route des vins par Régric & Seiter

Le rallye de la route des vins par Régric & Seiter
© François Samson, 2022

Le goût de Jacques Martin pour la technique est également mis en avant dans cette exposition avec des dessins des automobiles des années 40/50 : passionné de voitures, l’auteur a tenu plusieurs années la chronique automobile du journal de Tintin. Et Molsheim étant la ville de l’usine Bugatti, une autre exposition se tiendra à partir du 6 juillet 2022 (jusqu’au 18 septembre) : « Les voitures de Lefranc ». Mais nous aurons l’occasion d’en reparler.

Molsheim étant également sur la route des vins d’Alsace, vous avez donc une idée de destination de week-end ou de vacances d’été !

Pour en savoir plus sur Jacques Martin et son oeuvre, nous recommandons la monographie Jacques Martin, le voyageur du temps de Patrick Gaumer, excellement documentée et richement illustrée.

Exposition visible jusqu'au 18/09/2022

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants