ZOO

Les Dormants s’éveillent à nouveau !

Auteur(s) :
Jonathan Munoz

Les Dormants, un projet au long cours…

A l'occasion de la réédition des Dormants, Jonathan Munoz nous raconte les nombreux rebondissements de ce projet. Retour sur une BD qui a vécu de sacrées aventures !

Comment sont nés Les Dormants ?

Dorine, la Belle au bois dormant inversée...

Dorine, la Belle au bois dormant inversée...

Au début, c’était mon projet d’école. Alors que je cherchais un sujet assis sur le canapé, mon frère m’a soufflé d’écrire l’histoire d’une fille aux cheveux en or que tout le monde voudrait couper pour avoir de l’argent. C’était plutôt nul, mais en réfléchissant, ça a dérivé sur l’histoire d’une fille qui faisait dormir. Cette histoire n’a finalement pas vu le jour pour le projet de l’école mais elle est restée dans ma tête. A force de la réécrire, je l’ai présenté des années plus tard comme projet de fin de diplôme à l’école Emile Cohl. J’avais fait 8 pages couleurs des Dormants que j’ai montrées à plein d’éditeurs une fois diplômé.

Ce projet m’a fait rencontrer le directeur de Physalis qui a bien aimé mon trait et m’a donc fait travaillé sur Un Léger Bruit dans le moteur. Et à la fin de ce projet, j’ai recommencé Les Dormants que j’ai présenté à un autre éditeur. Physalis, qui voulait aussi absolument ce projet, a pu le récupérer quand cet éditeur a fermé.

De quoi est née la dégaine des deux personnages principaux ?

Julie, héroïne d'Yslaire dans les Sambre

Julie, héroïne d'Yslaire dans les Sambre

J’ai fait des cahiers entiers de recherche sur 3-4 ans. Jean a tout de suite été roux, d’une part parce que ça ressort mieux à l’image et d’autre part je suis fan d’Yslaire, dont les Sambre m’ont beaucoup marqué. Donc du rouge des Sambre aux cheveux roux de Jean, il n’y avait qu’un pas.

Quant à Dorine, au début, je la voyais blonde. Mais comme je la voulais plus « sorcière », je l’ai transformée en brune, car pour moi les sorcières sont plutôt brunes !

Jean, le héros des Dormants, roux et paumé...

Jean, le héros roux et paumé...

Et comment s’est créé le ton des Dormants ?

Au début, le ton de l’ensemble était plus comique puis il est devenu carrément tragique et enfin j’en ai fait un mix des deux. Quand j’ai repris Les Dormants après Un Léger Bruit dans le moteur, l’album que je venais de faire a nourri mon travail.

J’ai quasiment le même graphisme dans les deux albums, même si dans Un Léger Bruit dans le moteur, il est plus charbonneux et dans Les Dormants mon trait est plus délicat. Bizarrement pour Un Léger Bruit dans le moteur, je n’ai quasiment fait aucune recherche alors que Les Dormants m’ont pris des années, comme l’un s’était nourri de l’autre. Maintenant j’essaie de tester d’autres choses pour changer de style.


Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants