ZOO

Saga : « Une idée stupide mise en scène sérieusement »

Date : 29/01/2015

Lieu : Angoulême

Arrivée en France grâce à la collection Indies d’Urban Comics, Saga est considérée par beaucoup comme la meilleure série américaine en cours de publication. La venue de Brian K. Vaughan et Fiona Staples au festival d’Angoulême était donc une occasion à ne pas manquer ! Retour sur les origines de la série et ses derniers développements dans le quatrième tome !

Une saga au long cours...

Comment vous est venue l’idée de la série ?

Brian K. Vaughan : Je venais de devenir père et je voulais parler de mon expérience de parent sans être incroyablement barbant. Pourquoi ne pas en parler dans une série de science-fiction ? La famille est le thème central mais je voulais un livre qui s’adresse d’abord aux adultes.

J’avais également besoin d’un dessinateur capable de dessiner n’importe quoi et qui n’aurait pas peur de le faire ! J'ai été aiguillé vers Fiona Staples par Steve Niles. Je l’ai donc appelée, mais elle a refusé !

Vraiment ?

Fiona Staples : Oui [rires]. J’ai effectivement d’abord refusé avant qu’il ne me présente le projet plus en détails. Là j’ai vraiment adoré l’idée, j’ai donc accepté !

Comment sont nés les deux personnages principaux ?

F. S. : J’ai dû faire pas mal d’esquisses avant d’y arriver. J’aimais l’idée de ne pas avoir de protagoniste blanc, ce qui n’arrive jamais en SF. Nous avions l’opportunité de faire le bouquin que nous voulions voir et lire ; j’ai donc simplement profité du fait que je voulais voir plus de diversité dans les comics pour le faire moi-même !

B. V. : Le casting de la série était varié. Habituellement, mes protagonistes sont blancs parce que je ne me pose pas la question. Or les dessins de Fiona pour Marko et Alanna, m’ont montré que c’était une excellente idée qu’ils ne le soient pas.

On nous a dit que les lecteurs allaient vraiment manquer de repères par rapport à la SF habituelle. L’univers et les personnages sont déjà bien assez décalés ! Mais c’est complètement stupide de le voir comme ça, la diversité des personnages rend les livres bien meilleurs !

F. S. : Ils sont venus très vite après cela. Des vêtements normaux, pas de costumes trop flashy, etc.

B. V. : Pour qu’il ne soit pas trop difficile d’en faire des cosplay aussi ! C’était mon rêve de voir des fans arriver en cosplay des personnages qu’on créait [rires].

Quels sont vos personnages préférés ?

F. S. : Je dirais les parents de Marko. Surtout sa mère qui me fait souvent penser à ma propre grand-mère ! Sinon je dirais Isabel, la baby-sitter fantôme d’Hazel, que je me suis bien amusée à dessiner ! Et évidemment La Marque, l’indépendante, la sœur du Testament !

La mère de Marko, calme et détendue

La mère de Marko, calme et détendue

B. V. : Ghüs ! Sa création revient entièrement à Fiona, qui a dessiné un phoque avec un énorme morse à côté en me demandant « tiens, ils pourraient être dans Saga, tu penses pas ? » « Super idée ! ». J’adore la façon dont Fiona fait évoluer et améliore cet univers ! Ce personnage, typiquement, je ne l’aurais jamais créé seul. Et il est tellement fun à écrire qu’il aura un rôle important dans de prochains événements de la série…

Les relations politiques et diplomatiques au sein de votre univers sont complexes…

B. V. : Je suis un énorme fan de Star Wars même si c’est une fiction très manichéenne. Je voulais au contraire une histoire plus complexe, montrer une guerre galactique réaliste !

Les relations entre protagonistes aussi…

B. V. : Tous les personnages sont appréciés par au moins un lecteur. Pour certains, on ne fait pas bien notre travail, parce que ce sont des enfoirés d’assassins qui essaient de buter les héros ! [rires] Nous voulions aussi éviter le combat des gentils contre les méchants. Donc les équipes improbables sont carrément à la base de l’histoire !

F. S. : Marko et le Prince Robot vont d’ailleurs peut-être se mettre en couple et adopter des enfants… [rires]

B. V. : Spoiler ! [rires]

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants