ZOO

Patrick Sobral, père comblé des Légendaires

Auteur(s) :
Patrick Sobral

Date : 01/02/2014

Les Légendaires, une série tentaculaire

On note une forte influence du manga dans votre style et notamment de la série animée les Chevaliers du zodiaque...

Cette série est vraiment à l’origine de 90 % de mon graphisme. Elle a révolutionné mon dessin lorsqu’elle est sortie dans les années 80. J’en étais tellement fan que je ne faisais que dessiner les personnages de ce manga, au point que cela a influencé tout mon style visuel. Même si j’essaie de dessiner autre chose, je suis tellement imprégné de ce graphisme qu’il m’est très difficile de m’en détacher.

Extrait du tome 11 des Légendaires, page 4

Pourtant vous faites de la BD franco-belge !

Je ne voulais pas faire une copie des Chevaliers du zodiaque mais utiliser le graphisme que m’a apporté cette série pour le mettre au service d’histoires originales. Je n’ai pas inventé le concept d’heroic fantasy mais j’ai su je pense faire un bon cocktail de toutes mes influences, qu’elles proviennent de la littérature, des jeux vidéo ou de l’animation pour créer un univers cohérent. Même s’il rassemble la plupart des clichés qu’on peut trouver dans ces univers, j’essaie quand même de donner au tout une saveur inédite.

Extrait du tome 17 des Légendaires, page 3

La série Les Légendaires – Origines fait aussi un véritable carton, avec le dessin de Nadou.

L’idée de créer du spin-off des Légendaires, c’est à dire raconter leur vie quand ils étaient adultes, m’est venue à partir du tome 6, suite à une demande accrue des fans. C’est à ce moment que j’ai pensé à faire une série parallèle où je raconterai la formation du groupe.

Image des Légendaires Origines

À l’époque, je voulais la dessiner moi-même mais mon éditeur a refusé car la série commençait juste à prendre son envol. J’ai donc demandé à mes collègues confirmés puis du côté des dessinateurs amateurs dans des salons mais aussi les blogs. Un jour je suis tombé sur celui de Nadou et quand j’ai vu ses illustrations ça a été le coup de foudre. Je l’ai contactée aussitôt pour lui proposer le projet. Elle a d’abord pensé que c’était une blague ! Très vite nous avons fait des tests de planches et tout a été concluant. Nous avons donc lancé cette série avec succès vu que le festival d’Angoulême nous a fait l’honneur de décerner le prix jeunesse en 2013 à cette série.

Comment s’organise le travail à deux sur cette série ?

Je m’occupe essentiellement de la partie créative. Nadou n’avait jamais fait de BD et n’avait pas le sens du découpage et de la mise en page. De mon côté, je ne sais pas raconter mes histoires autrement qu’en les dessinant. Du coup je lui fournis toute la BD au crayon. Ensuite elle a toute la matière pour refaire la BD avec son propre style.

Croquis du tome 4 des Légendaires Origines

Croquis du tome 4 des Légendaires Origines

En ce qui concerne la création des personnages, je lui fournis de la documentation en lui disant ce que j’aimerais. Quand j’ai vraiment une idée plus précise, je lui fais un modèle. Nadou est très perfectionniste : pointilleuse, elle a créé le costume d’Invidia, un des plus complexes de la série. Je lui ai fourni très peu de documentation car je sais qu’elle adore tout ce qui est robe de princesse et qu’elle s’éclaterait là-dessus.

On parle d’une série animée Les Légendaires pour 2017…

Mes influences premières venant du dessin animé, lorsque j’ai commencé Les Légendaires je me suis forcément dit que ça serait pas mal en animé. Surtout que le graphisme s’y prête bien. Mais ce n’est devenu un véritable projet que ces 6-7 dernières années quand nous avons mesuré le succès de la série. Cela a mis du temps pour trouver les bons partenaires mais il sortira début 2017.

Vue sur Casthell, tirée du dessin animé Les Légendaires

Vue sur Casthell, tirée du dessin animé Les Légendaires

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants