ZOO

Zelihan, la mangaka française à suivre

Auteur(s) :
Zelihan

Date : 13/01/2021

Le deuxième tome de Wandering Souls sort aujourd’hui! Le premier tome a été si bien accueilli par les lecteurs et la critique qu’il fait parti de la sélection pour le prix des collèges FIBD 2021 d'Angoulême. Zelihan, mangaka de 23 ans, a été découverte sur les réseaux sociaux par sa maison d’édition, H2T. Zoo est allé à sa rencontre lors d’une séance de dédicace, pour le tome 1, qui a eu lieu en octobre 2020 à Paris. Entretien avec une étoile montante du manga.


Zelhian devant la librairie du renard Doré (Vème arrondissement) le 16 octobre

Zelihan devant la librairie du Renard Doré (Vème arrondissement) le 16 octobre




A quel âge as-tu découvert le manga?



Zelihan: « Tout a commencé le jour où mon père a trouvé dans la rue un carton rempli des 20 premiers Dragon ball de l’édition Pastel! Et à l’époque, j’avais 8 ans environ. Et je les ai dévoré! Pour moi, c’était facile à lire, dynamique… »

Quels sont tes inspirations?


Z. : « En ce moment, je lis des mangas qui sont graphiquement plus détaillés et qui laissent plus de place à la contemplation comme l’Atelier des Sorciers ou To your eternity par exemple. »

Tu as 23 ans, tu es mangaka et étudiante. Comment fais-tu pour conjuguer ces deux activités?


Z.: « C’est une question d’organisation je pense. J’ai commencé à travailler sur Wandering Souls T1 lors de ma dernière année de Master en Livre d’artiste, éditions d’art. Année durant laquelle il y a eu beaucoup de travail à la maison donc je pouvais m’autogérer entre le suivi du master et les chapitres de Wandering Souls. Et heureusement, je suis entourée par des gens qui me soutiennent et qui n’hésitent pas à m’aider quand j’ai du mal à rallier les deux bouts. Je trouve que c’est super important dans ce genre de métier où on est un peu livré à soit même, dans son coin.»

Comment as-tu imaginé le personnage d’Ayten, l’héroïne de Wandering Souls?


Z.: « Il est venu bien avant de commencer à travailler avec H2T. J’aime beaucoup inventer des personnages et tout le travail de chara design (nb: représentation graphique d’un personnage). Et quand je crée un personnage, pour lui donner de la vie, je lui imagine ,non pas forcément une histoire, mais un univers propre à lui. En fin d’année dernière, j’avais envie de dessiner une jeune fille un peu mystérieuse. J’ai sentie que je pouvais lui faire dire quelque chose de concret. »


Ayten, l'héroïne de Wandering Souls

Ayten, l'héroïne de Wandering Souls
©2020 Pika/ Editions H2T

Comment décris-tu Ayten?


Z.: « Je dirai qu’elle est solitaire. Elle est plutôt observatrice, elle a conscience de ce qu’il y a autour d’elle sans pour autant avoir l’envie d’en faire partie. Dans son village au début de l’histoire, elle est en retrait et réservée. Elle est plutôt marginale. Pour le graphisme du personnage, quand j’ai créé la coupe de cheveux d’Ayten, je l’ai fait en ayant conscience de la référence aux héroïnes de Myasaki qui ont justement les cheveux courts. »

Peut-on dire que c’est une adolescente qui ne comprend pas le monde dans lequel elle vit?


Z.: « Ça peut être lié à des expériences que j’ai vécu non pas dans le sens où je ne comprenais pas le monde dans lequel je vis mais que des fois on se sent un peu à part. J’ai fait aussi beaucoup de musique au conservatoire quand j ‘étais plus jeune. Quand j’allais au conservatoire, mes amis du collège n’étaient pas là. Et quand j’allais au conservatoire, mes amis du collège n’étaient pas là. Ca faisait que je passais d’un univers à l’autre sans forcément pouvoir les mélanger. »

T’es-tu renseigné sur les croyances ancestrales et les esprits qui ont participé à créer l’univers de Wandering Souls?


Z. : « Alors oui, je me suis surtout inspirée de films et de séries que j’avais vu étant petite. Et j’aime bien me laisser une part d’imaginaire pour la narration. Je ne cherche pas toujours à être historiquement réaliste ou précise. Je me concentre avant tout sur ce mélange de magie et de fantastique. Je me suis inspirée de Mushishi pour l’ambiance forestière assez détendante. »

Peux-tu nous en dire un peu plus sur le tome 2 de Wandering Souls, qui marque également la fin de la série?

Z.: « Le premier tome présentait l’univers et donnait les enjeux principaux. Le deuxième tome est vraiment le climax, la consécration de ce projet. C’est un tome qui a été très fort pour moi et j’espère qu’il le sera pour les lecteurs. »




Les 2 tomes de Wandering Souls

Les 2 tomes de Wandering Souls
©2020 Pika/ Editions H2T

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants