ZOO

"Il y a dix ans Bruno, tu prenais le large"

Le 5 octobre 2012, Bruno Le Floc'h disparaissait, laissant derrière lui des ouvrages intemporels et vibrants. Retour sur les traces de cet artiste bigouden dont le cœur battait au rythme des marées.

Bruno Le Floc'h, c’est tellement plus que de la BD. Au-delà de la poésie. Là où notre imaginaire nous porte, flottant sur le monde. Au bord du monde, comme le titre de sa première bande dessinée. Bruno Le Floc'h, c’est aussi et avant tout une musique. Celle du cliquetis et des bruits métalliques des bateaux de pêche qui quittent le port de Loctudy, pays bigouden d’où était originaire l’auteur. Ou d’ailleurs. Cela fait maintenant une décennie qu’il a mis les voiles, léguant à la postérité une œuvre courte, mais accomplie.

« Cher Bruno,

Il y aura dix ans, le 5 octobre 2022, que tu as pris le large. On ne s’est rencontré qu’une fois. J’attendais mon tour dans une librairie généraliste de Quimper. Patiemment, avec mes deux plus grands garçons, alors hauts comme trois pommes à cidre. Je tenais deux de tes BD, Trois éclats blancs et Saint-Germain, puis rouler vers l’ouest.

Missionné par son patron, un libraire me demande si je les ai achetées sur place. Évidemment que non : j’avais goûté à ton (Neuvième) Art depuis un moment déjà. Il me demande alors de quitter les lieux. Tendant l’oreille, tu m’as proposé de dédicacer mes BD plus tard, dans ton atelier au bord de la rivière de Pont-l’Abbé. Ainsi fût fait. Ça a été mon premier et mon dernier contact avec toi. Dire que la vie est trop courte est parfois un sacré euphémisme.

Albums de Bruno Le Floc'h

Albums de Bruno Le Floc'h

Puis j’ai découvert le reste de ta courte, mais immense œuvre, avant d’apprendre ton décès dans la nécrologie écrite par une de mes consœurs, un dimanche soir où j’étais de service pour mon journal. Plus tard encore, j’ai rencontré un de tes amis, Hubert, qui m’a confirmé ta grande humanité. Nous parlons, encore aujourd’hui, de ton coup de crayon de haute voltige et de ton œuvre, aussi intense que raccourcie par la vie.

Le 5 octobre 2022, ça fera donc dix ans jour pour jour que tu as quitté le plancher des vaches et cet océan que tu aimais tant. Cette source d’inspiration intarissable nous rappelle à chaque instant que tu n’es plus là, mais que tes BD font désormais partie de l’éternité. J’aurais aimé mieux te connaître Bruno. Alors, sans regret, merci Bruno. Et bravo. »

"Il y a dix ans Bruno, tu prenais le large"

Article publié dans le Mag ZOO N°88 Septembre-Octobre 2022

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants