ZOO

Olivier Grenson : « Niklos Koda, le magicien va sortir de scène »

Auteur(s) :
Olivier Grenson

Olivier Grenson dessine Niklos Koda sur un scénario de Jean Dufaux depuis 1999. Dans le quatorzième tome des aventures de Koda, le maître magicien, ancien agent des services secrets français, atteint le sommet de sa puissance mais saura-il la maîtriser ? Koda a encore un volume pour livrer tous ses secrets. Olivier Grenson revient sur la fin de cette série prévue avec le quinzième tome et sur ses futurs projets.

Une vraie fin

Olivier Grenson, quel effet cela fait de se dire que le héros que l’on dessine depuis des années va arrêter ses aventures ?

Olivier Grenson : C’est une vraie fin à tout point de vue. Il le fallait. On a travaillé sur cette série pendant des années et il arrive un moment où il faut savoir boucler une histoire. Pour permettre aussi aux lecteurs de lire toute l’histoire en quinze albums. La série est découpée en environ trois chapitres de cinq albums. Il fallait amener Jean Dufaux à refermer des portes. Mais c’est une série très attachante. La force de Jean est de déstabiliser le lecteur : c’est son propre côté magicien.

Des portes, Jean Dufaux en ouvre toujours beaucoup dans ses histoires.

Il en ouvre tellement mais c’est son « trip ». Il n’avait pas trop envie de les fermer en particulier avec Niklos Koda.

Extrait du Spiborg Niklos Koda, page 11

Il y avait beaucoup de pistes encore possibles. La fille de Koda, Seleni, peut-elle devenir l’héroïne d’une suite future ?

On sent parfois que les personnages secondaires pourraient prendre la relève. On l’a vu dans Thorgal mais ce n’est pas notre but dans Koda. Si un jour on veut aller plus loin on pourra le faire. Notre but a été avant tout de faire vivre beaucoup d’aventures à un personnage et que cela se termine. Tout ne sera pas expliqué : au lecteur de se faire ses propres idées sur certains points.

Extrait du Spiborg Niklos Koda, page 47

On a vu dans le tome 14, Le Spiborg, une grande part de fantastique, encore plus d’ésotérisme et en plus Koda est aussi capable d’actes violents.

Dans ce quatorzième album, on a l’explication du Spiborg dont on parle depuis le tome 8. On a enfin le flash-back qui explique tout sur le sujet. Koda veut être l’ultime magicien, le plus fort au monde. Et les secrets qu’il veut décrypter se trouvent dans le mystérieux VIe Livre et le Spiborg. Niklos devient le Spiborg, entité diabolique, ce qui est une métaphore. Le scénario est ensorcelant au point qu’on sent le paroxysme final approcher.

Koda devient une sorte de monstre tout puissant ?

Oui c’est à la fois positif et négatif. Il n’y a pas de magie blanche ou noire, tout dépend de la façon dont on l’utilise.

Extrait du Spiborg Niklos Koda, page 44

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants