ZOO

Rendez-vous avec X, une émission qui a fait des bulles

Auteur(s) :
Dobbs

Date : 13/03/2019

Rendez-vous avec X a été, jusqu’en 2015, l’une des émissions phare de France Inter pendant dix ans. Un spécialiste anonyme venait y recadrer un fait historique sous la houlette du journaliste Patrick Pesnot. Comix Buro en a repris le principe en BD. Deux albums ouvrent le bal dont celui scénarisé par Dobbs et dessiné par Mr Fab sur le tragique épisode de la Baie des Cochons en 1961.

Des secrets bien gardés, Monsieur X en dévoilait chaque semaine, revisitait la grande Histoire. C’est une synthèse, Monsieur X : un jour agent de renseignement, un autre diplomate. Sa voix ne changeait jamais, bien sûr. Mais qui a voulu que Monsieur X passe d’un concept radio à la BD ? Extrait de La Baie des cochons

Extrait de La Baie des cochons

Dobbs s’en souvient : « Ce sont les deux Olivier de Comix Buro, Vatine et Sztejnfater. Ils m’en ont parlé à Angoulême. Le sujet traînait. Ils savaient que le travail sur l’Histoire contemporaine m’importait. Je connaissais l’émission et j’ai défriché le terrain. D’autres scénaristes comme Hautière ou Ducoudray avaient planché avant moi. Quand Comix s’est rapproché de Glénat, ils ont amené ce projet avec eux et m’ont recontacté pour un album sur la Baie des Cochons. » La collection était lancée.

Extrait de La Chinoise

Extrait de La Chinoise

De son côté, Régis Hautière ouvrait le feu avec La Chinoise, une célèbre histoire d’espionnage des années 60. Dobbs s’embarquait pour La Baie des Cochons en 1961, un lamentable échec de la CIA qui fait débarquer à Cuba 1300 anticastristes. Un millier sera fait prisonnier, 300 seront tués par les soldats de Castro. Pourquoi choisir cet épisode ? « Pour peut-être enchaîner sur la crise des missiles en 1962. Sans oublier l’assassinat de Kennedy en 1963 dans lequel auraient été impliqué des anticastristes : ils n’avaient pas oublié que JFK les avait lâchés à la Baie des Cochons. » précise Dobbs.

Injecter de la fiction

Extrait de La Baie des cochons

Extrait de La Baie des cochons

Sans être un copié-collé de l’émission, la collection s’en inspire directement. « On essaie d’en saisir toutes les facettes. Le canevas radio est très spécifique : une intro, des interviews croisées, la voix de Pesnot en off. Il fallait trouver un autre moyen pour s’adapter au média BD. Monsieur X va rencontrer un journaliste au début et à la fin de l’album. » Dobbs a fait cause commune avec le dessinateur Mr Fab qu’il connaissait peu.

Mais faire du neuf avec un sujet aussi souvent traité que la Baie des Cochons n’était pas simple. « Il y a un vrai travail d’adaptation. Chaque scénariste de la série a mis ses capacités d’écriture en œuvre avec carte blanche pour intégrer de la fiction dans l’histoire. » Et c’est avec cette astuce scénaristique que Dobbs avoue avoir pu faire la différence : « On a travaillé la partie épique, aventure. Mon personnage principal n’existe pas. Il a une fonction : mercenaire recruté par la CIA pour débarquer à Cuba. Lié à la mafia, il va rencontrer tous les acteurs impliqués dans cette invasion. En parallèle, tout ce qui se déroule entre Castro, Kennedy et Khrouchtchev est réel. »

Monsieur X est un amplificateur

Comme le dit Dobbs, Monsieur X « est un amplificateur. Il remet sous les feux de la rampe des faits étudiés. Il en montre les dessous inédits ou les opérations occultes. Tout est mis d’un coup en lumière dans Rendez-vous avec X. Les ramifications qu’il dévoile sont comme un jeu de dominos ». Même si on comprend que l’émission, lourd travail d’investigation, était scénarisée et jouée.

Extrait de La Chinoise

Extrait de La Chinoise

Que ce soit avec La Baie des Cochons ou La Chinoise, puis Mata-Hari et Le dossier Pilecki (qui dévoilait dès 1941 la vérité sur les camps de la mort), la collection Rendez-vous avec X apporte une nouvelle pierre à la BD historique. La collection se devait d’être populaire, excitante, pédagogique et ludique. Mission accomplie pour les deux premiers titres.

Article publié dans le magazine Zoo n°70 Mars - Avril 2019

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants