ZOO

Zidrou : « On a perdu les lecteurs entre 12 et 24 ans. »

Auteur(s) :
Zidrou

Zidrou est un scénariste qui est au coeur de l’actualité. Les Beaux Etés avec Lafebre, Bouffon avec Porcel, Le Crime qui est le tien avec Berthet, déjà trois titres et non des moindres sont sortis en cette rentrée. Il y en a d’autres à venir, Ducobu bien sûr, Spirou, Tamara au cinéma, la reprise de Ric Hochet. Zidrou est sur tous les fronts. Prolifique alors Zidrou ? Plutôt passionné, inspiré. Sans langue de bois, il fait le point sur sa carrière, sur son travail qu’il aime et ses projets.

Toujours se remettre en question

Zidrou, êtes-vous un super-scénariste tous azimuts ?

C’est comme la crise économique, on n’arrête pas de parler de moi (rires). Je ne fais que mon métier. Si je ne travaille pas, je ne gagne pas ma vie, je ne peux pas envisager mon avenir, celui de ma famille, ma retraite. Nous ne sommes pas bien couverts les auteurs et pour cause. C’est donc la raison pour laquelle beaucoup d’entre nous continuent à travailler même âgés.

Extrait des 3 fruits

Extrait des 3 Fruits

Deuxième raison qui donne cette impression de touche-à-tout, c’est ma passion de la vie, pour la BD, le cinéma, la littérature. Je ne suis pas du genre, tout en l’aimant, à manger de la pizza tous les jours.

Vous n’aimez donc pas la routine ?

Jeune puis ado, j’ai été un grand lecteur de BD. Tous les genres me plaisent et je n’ai pas de genre de prédilection. Je peux passer de l’humour débile à une histoire très complexe. J’ai toujours eu peur comme de la peste de devoir faire la même chose. Et j’ai envie à chaque fois de me remettre en question. Je n’ai pas encore touché à l’heroic fantasy mais je le ferai. Promis.

Comment choisissez-vous vos thèmes de scénarios ?

Pendant des années je n’ai fait que de la jeunesse. J’essayais de trouver du boulot et personne ne voulait de mes scénarios adultes. J’ai plein d’idées, des notes sur mon ordinateur, des textes déjà écrits. Je rédige mon scénario et je le propose ensuite aux éditeurs.

Extrait de Ducobu T.15

Extrait de Ducobu T.15

Généralement mes collaborations avec des dessinateurs sont liées à des rencontres. Berthet avait dit qu’il aimerait travailler avec moi pour sa collection Ligne Noire. C’est vrai que j’ai beaucoup d’albums dans l’actualité. Du prochain Ducobu à une autre collaboration avec Porcel qui pourrait se passer pendant les croisades.

Et vous êtes très organisé ?

Pour moi la journée idéale, c’est travailler le matin exclusivement. Au début je commence par des thèmes légers, gags, humour, puis je passe aux one-shot. Pas d’écriture l’après-midi sauf si j’ai du retard. J’ai ma famille, mes balades aussi à privilégier, mes lectures. Je suis plutôt un rapide. J’ai une écriture instinctive. J’assume tout à fait le succès dans un monde de la BD à la fois difficile mais qui aussi continue à vivre une certaine forme d’âge d’or.

Extrait du Crime qui est le tien

Extrait du Crime qui est le tien


Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants

Commentaires (1)

Toujours aussi passionnant à lire Zidrou. Il y aurait tellement de sujets à aborder avec lui. la question de la présence - ou absence - de la presse spécialisée est bien posé .

Posté le 13/10/2015 à 00h21